À un clic de nos chargés de projet
Contactez-nous
Rappel Gratuit
Devis Gratuit
Coordonnées
Aide de l'état
Simulation Thermique
 

Plus de service

Ô Sur Mesure

Travaux électriques et mise aux normes

Ô Sur Mesure vous accompagne dans l’exécution de vos différents travaux électriques. Il s’agit d’un domaine qui nécessite une grande connaissance, car une installation électrique non conforme aux normes en vigueur créerait des menaces plus ou moins importantes, allant des petites pannes aux risques d’incendie ou d’électrocution.

Pour éviter tout risque, contactez notre entreprise qui diagnostiquera votre installation actuelle et vous informera de tout changement nécessaire.

En plus de sécuriser les installations électriques peu fiables, l’intervention de notre société permet également de réaliser des installations plus petites et plus pratiques au quotidien : installation d’interrupteurs, prises, systèmes d’éclairage, panneaux, etc.

En plus des raccordements électriques habituels, nous pouvons également vous conseiller sur le choix des équipements que vous pourriez envisager pour économiser de l’énergie.

Pour en savoir plus sur les différentes options adaptées à votre domicile, demandez l’aide de nos électriciens.

Quelles aides financières pour vos travaux électriques

Pour vous aider à mettre votre logement aux dernières normes, l’état vous propose plusieurs aides.

  • Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)
  • Réduction d’impôt Denormandie
  • TVA à 5,5 % pour les travaux d’amélioration de la qualité énergétique
  • Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ)
  • Aides des entreprises de fourniture d’énergie (CEE)
  • Aides du programme “Habiter mieux” de l’Agence nationale de l’habitat (Anah)
  • Chèque énergie pour aider à payer des factures d’énergie ou des travaux de rénovation
  • Exonération de la taxe foncière pour les travaux d’économies d’énergie

Vous trouverez plus d’informations sur le site du gouvernement dédié à la rénovation électrique.

Quelle est la réglementation pour les habitations existantes ?

Les installations électriques peuvent être dangereuses, même si elles respectaient les règles de sécurité de leur époque. L’ONSE (Observatoire National de la Sécurité des installations Electriques) annonce qu’en France, 7 millions de logements présentent des risques électriques.
L’habitat existant est soumis, si elles existent, aux réglementations en vigueur lors de sa construction. Sa mise en conformité aux règlements de construction actuels est difficilement envisageable, compte tenu des incidences techniques et financières. Dans ce contexte, la circulaire du 13 décembre 1982 formule un ensemble de recommandations, pour la prise en compte de la sécurité lors de travaux de réhabilitation ou d’amélioration de l’habitat existant.

Un tableau conforme

Les installations électriques, en habitat neuf comme en rénovation, doivent être conformes à la norme électrique NF C 15-100. Celle-ci se porte garante de la protection de l’installation électrique et de celle des personnes ainsi que du confort de gestion, d’usage et de l’évolutivité de l’installation.
Chaque installation électrique est validée par le Consuel, organisme indépendant qui a pour mission de certifier la conformité de votre installation électrique. Il délivre une attestation de conformité obligatoire pour des travaux dans le neuf ou la rénovation complète avec coupure de fourniture électrique.
Seul un professionnel peut vous garantir une installation réalisée dans les règles de l’art, conforme aux normes en vigueur.

Les composants de votre tableau électrique

Le tableau électrique est un élément essentiel dans une maison. Il est indispensable au bon fonctionnement et à la protection de vos appareils mais aussi des biens et des personnes. C’est l’organe central de votre installation électrique. Un seul et même point de départ qui concentre toute votre installation électrique. Il rassemble toutes les lignes d’alimentation : éclairage, chauffage, téléphone, réseau multimédia, télévision,…
Son câblage doit obligatoirement répondre à la norme NF C 15-100 qui impose notamment que le tableau électrique soit disposé dans une GTL (Gaine Technique Logement) pour une sécurité optimale et un accès facilité aux différents éléments qui le composent.

  • Le compteur EDF et le disjoncteur de branchement

Le compteur EDF est un appareil généralement posé par le distributeur d’énergie (ex. EDF). Il mesure la consommation d’énergie électrique. Le disjoncteur de branchement permet d’interrompre toute l’alimentation électrique en cas d’incident ou d’intervention sur l’installation.

  • Le disjoncteur et le disjoncteur différentiel

Le disjoncteur est destiné à la protection des conducteurs contre les échauffements dus aux surcharges ou aux courts-circuits. Le disjoncteur différentiel est destiné à protéger individuellement les circuits prioritaires (congélateur, alarme…). Seul le circuit
protégé est mis hors tension en cas de défaut sur ce dernier.

  • L’interupteur différentiel

L’interrupteur différentiel est destiné à la protection des personnes contre les électrisations (ex : défaut d’isolement sur une machine à laver, contact direct avec un conducteur sous tension).

  • Le télérupteur

Le télérupteur est destiné à la commande des circuits d’éclairage à partir de plusieurs boutons poussoirs. Le télérupteur minuterie évite que vos lumières restent allumées inutilement.

  • Le parafoudre

Le parafoudre est un dispositif de protection des appareils et des lignes électriques contre les effets de la foudre. Il protège le matériel sensible (TV, ordinateur, chaîne hi-fi…) contre les risques de destruction provoqués par un coup de foudre qui tomberait à proximité de votre habitation.

  • Le câblage VDI (Voix Données Image)

Le câblage VDI permet de modifier facilement la nature de chacune des prises de votre logement. Une simple modification directement dans votre coffret de communication changera la nature du signal diffusé sur la prise (téléphone, informatique ou télévision).

Placoplâtre : cloisons, habillage de murs, plafonds

Contrairement à une cloison de séparation classique, le placoplâtre est une plaque de plâtre formée entre deux couches de carton et assemblée sans liant (ni eau, ni sable, ni ciment).  Elle est donc très légère et sa mise en œuvre relativement rapide. Le gypse est la matière première de ces cloisons. C’est un minéral sédimentaire qui sert de base au plâtre et à d’autres matériaux de construction. Ce matériau est sain et respectueux de l’environnement et ne libère pas de toxines dans votre maison.

Le placoplâtre est idéal pour les intérieurs fermés et est l’élément préféré dans la séparation ou la distribution des pièces. Son prix attractif le rend très compétitif par rapport à la plupart des autres solutions de construction. L’installation d’une cloison en plaques de plâtre est une solution particulièrement intéressante pour les projets de construction et de rénovation, vous offrant une grande flexibilité dans la conception et l’aménagement de votre intérieur.

Il existe plusieurs types de cloisons sèches. Ces panneaux de construction légers se composent d’un jeu de deux plaques de plâtre collées sur un support en carton alvéolaire. Cette structure est la plus légère (environ 17 kilos par mètre carré) et son épaisseur varie entre 50 et 72 mm

Il existe également des cloisons en plaques de plâtre aux propriétés acoustiques intéressantes, ce qui constitue un avantage indéniable. Il s’agit d’une construction métallique avec une couche isolante recouverte sur les deux faces d’une plaque de plâtre de 13 mm d’épaisseur. Il est possible de placer un ou deux panneaux de chaque côté, ce qu’on appelle une cloison double-face. D’épaisseur variable, il peut contenir différents types de matériaux isolants (laine de verre, laine minérale, etc.).

Les cloisons en carreaux de plâtre constituent une autre solution où les carreaux sont emboîtés et collés les uns aux autres. Ces derniers peuvent être pleins ou alvéolés, standards ou hydrofuges,  et sont idéaux pour les aménagements intérieurs. Malgré leur faible encombrement (brique de plâtre en 66 cm x 50 cm généralement et d’une épaisseur de 40 mm à 100 mm), ils constituent une option relativement massive et résistante.

Une cloison sèche nécessite d’être mise en œuvre sur une ossature bois ou un rail métallique. Les cloisons sèches présentent l’avantage de pouvoir accueillir la plomberie, le gainage électrique et l’isolant.

Si vous restructurez l’aménagement intérieur de votre habitation, profitez-en pour inspecter l’état de vos installations électriques, de vos charpentes et autres points critiques. Recherchez tous les signes indicateurs de la présence éventuelle de nuisibles, de vieillissement de vos structures, d’humidité ou de potentiels problèmes. Quitte à démonter vos cloisons, faites d’une pierre deux coups en anticipant les éventuels aléas qui pourraient survenir dans un futur proche. Cela pourrait vous épargner d’avoir à démonter vos rénovations récentes et à entreprendre de coûteuses réparations.

Isolation thermique du garage

L’isolation thermique du garage est rarement aperçue comme une priorité lors d’une construction ou d’une rénovation d’une maison. On oublie souvent que le garage est un espace attenant à la maison donc qu’il jouxte des pièces chauffées et on pense qu’il n’est pas important de l’isoler.

Pourtant, isoler son garage, même s’il n’est pas chauffé, permet de réaliser d’importantes économies d’énergie du fait de la limitation des pertes de chaleur vers l’extérieur.

Isolation thermique des murs de son garage

Pour éviter les pertes de chaleur, vous pouvez isoler les murs de votre garage :

Si les murs du garage sont sains, c’est-à-dire exempts d’humidité, une plaque de plâtre complexe avec un isolant collé directement sur la maçonnerie est la solution la plus économique et la plus rapide.

Une autre solution consiste à isoler avec des plaques de plâtre sur des cadres métalliques ou des lattes de bois avec isolation intégrée entre la maçonnerie et la cloison en placoplâtre. Cette solution permet de choisir l’isolant que l’on souhaite installer et d’éliminer les erreurs de planéité du mur en maçonnerie.

Il n’est pas nécessaire d’isoler le garage dans sa totalité, l’isolation du mur attenant à l’habitation en général suffit. Il faudra en revanche prévoir d’isoler ou de remplacer la porte par une porte isolante, et vérifier qu’il n’y ait pas de déperdition de chaleur aux niveaux des jonctions. Pensez tout de même à isoler les tuyaux d’eau qui traversent le garage pour alimenter la maison en eau chaude.

Cependant, dès l’instant ou vous l’utiliser pour y installer la machine à laver et/ou le sèche-linge, la chaudière à gaz ou un ballon d’eau chaude, les machines pour faire fonctionner la piscine ou tout autre matériel qui craint le froid et le gel son isolation en totalité devient indispensable.

Isolation thermique du plafond du garage

Si vous avez des pièces de vie au-dessus de votre garage ou si votre garage se trouve en sous-sol, il faudra penser à isoler le plafond de celui-ci. La solution la plus rapide consiste à poser des plaques d’isolant comme du polystyrène, collées directement sur le plafond, mais c’est loin d’être la solution la plus performante. Privilégiez la pose de plaques de placoplâtre sur une ossature métallique pour pouvoir insérer un isolant thermique minéral ou végétal comme la ouate de cellulose ou la laine de roche.

Importance de l'isolation au niveau des ouvertures et de la porte de garage

Afin de limiter les pertes de chaleur, il peut être nécessaire de réajuster les ouvertures pour limiter les prises d’air et fermer les joints entre la maçonnerie et la menuiserie.

L’utilisation de boudins en caoutchouc ou de mousse de polyuréthane dans les interstices peut s’avérer suffisante.

Pour isoler la porte de garage à l’intérieur, de minces isolants réfléchissants peuvent être utilisés mais il faut vérifier que cette technique est compatible avec le mouvement d’ouverture de la porte.  Si votre porte de garage est trop vieille et endommagée, pensez à la remplacer par une porte de garage isolante.

Un bilan énergétique pour améliorer le confort thermique

Ô Sur Mesure vous propose d’effectuer un bilan énergétique, pour faire le point sur les performances énergétiques de votre garage et de toute votre maison.  Le bilan vous indiquera les points importants à corriger et Ô Sur Mesure vous conseillera sur les meilleurs moyens pour faire des économies d’énergie.

Prime à l'énergie pour l'isolation thermique du garage

En plus du bilan énergétique, vous serez informé des primes et subventions énergétiques accordées par différents organismes. Selon votre situation personnelle, vous pourriez avoir droit à une aide financière pour l’isolation thermique de votre garage.

Des murs aux plafonds, en passant par les portes et autres ouvertures, vous savez maintenant tout ce que vous devez savoir sur l’isolation d’un garage. Demandez dès maintenant un devis gratuit pour vos travaux d’amélioration du confort thermique de votre maison et réduisez vos factures d’énergie.