À un clic de nos chargés de projet
Contactez-nous
Rappel Gratuit
Devis Gratuit
Coordonnées
Aide de l'état
Simulation Thermique
 

Ventilation

Ô Sur Mesure

Avantages d'une ventilation intérieure performante

On a tendance à se concentrer sur les coûts de l’installation d’une ventilation intérieure. Même s’il est évident de comparer et de faire une étude de prix, il est aussi et surtout nécessaire de regarder ce que ce projet va générer comme avantages au niveau du confort et de l’économie de l’énergie.

Changer ou améliorer un système de ventilation intérieure offre de nombreux avantages, tant en termes de qualité de l’air (santé) qu’en termes de coûts (économies d’énergie). Le volume d’air à renouveler est contrôlé et réduit ainsi significativement les pertes de chaleur, ce qui vous permet d’économiser sur votre facture.

 

7 avantages d’une ventilation intérieure performante

 

Les avantages d’une ventilation efficace et adéquate sont nombreux :

  • Elle réduit considérablement l’humidité dans la maison
  • Elle permet le renouvellement de l’air permanent donc d’avoir un air sain sans mauvaises odeurs
  • Elle améliore le confort thermique intérieur, sans sensation de froid
  • Elle permet de réduire les risques pour la santé et les maladies respiratoires
  • Elle permet de réaliser des économies d’énergie
  • Et elle contribue à la protection de l’environnement

Il est important de savoir que le contrôle de la ventilation intérieure est de nos jours essentiel si vous voulez isoler votre maison de façon efficace. Les dernières normes et réglementations thermiques (RT 2012) imposent de telles exigences à l’isolation donc il est désormais impensable de ne pas intégrer la ventilation dans votre projet de rénovation thermique. On estime que le temps de renouvellement d’air est de 1,5 heure pour une vieille maison comparativement à 10 heures pour une maison bien isolée.

Installer une bonne ventilation pour éviter l'humidité dans la maison

Jusqu’à il y a quelques années, la ventilation d’une maison était basée sur les courants naturels et l’aération, au prix de pertes énergétiques considérables. Depuis les années 70, à la vue de la hausse de l’énergie, les propriétaires de maisons ont commencé à remédier à ces pratiques énergivores et les maisons sont désormais bien isolées.

Un projet d’isolation thermique doit être étudié dans son ensemble, en particulier pendant une rénovation. Il est absolument nécessaire de tenir compte de la ventilation intérieure et des inconvénients à ne pas avoir de ventilation performante dans son habitation : problèmes d’humidité, d’odeurs, d’allergies et autres problèmes de santé, sans parler des pertes d’énergie au niveau du chauffage. Isolation des murs et des plafonds, isolation des combles et de la toiture, triple vitrage, portes isolantes… Une isolation 100 % imperméable n’est plus compatible avec une aération naturelle, sinon de sérieux problèmes d’humidité peuvent survenir dans la maison.

Ventilation suffisante = plus de problème d'humidité

L’activité normale dans une maison génère la production de vapeur d’eau : utilisation de la salle de bain, de la cuisine, respiration et transpiration des occupants. Dans de nombreux cas, ne pas renouveler l’air dans une maison est source de problèmes, avec toutes les conséquences que cela comporte pour la santé des occupants et du bâtiment. Ouvrir les fenêtres pour aérer est une bonne chose, mais ce n’est pas suffisant pour à l’humidité de s’installer, et pas conseillé en plein hiver à cause de la déperdition de la chaleur.

Des études récentes sur la qualité de l’air ont montré que l’air intérieur est souvent plus pollué que l’air extérieur, même dans les grandes villes. Les effets sont nombreux et la liste ne cesse de s’allonger : champignons et moisissures, bactéries, allergies, asthme, troubles respiratoires, nausées, insomnies, migraines…

Une bonne ventilation permet d’évacuer l’air pollué, contribue à une atmosphère intérieure saine et surtout permet de réaliser des économies d’énergie intéressantes.

Le principe de la ventilation positive hygroréglable ou VPH

Une ventilation positive hygroréglable ou hygro régulée, qu’elle soit installée de façon visible, sur un mur, ou invisible, dans un grenier, aspire l’air extérieur par l’intermédiaire d’une turbine. Cet air est ensuite filtré pour être restitué aussi pur que possible avant qu’un échangeur thermique ne soit utilisé pour tempérer l’air. C’est là que la régulation de l’humidité de l’air entre en jeu avant que cet air n’entre dans la maison ; une circulation qui déplace l’air présent à l’intérieur vers l’extérieur. La ventilation positive hygroréglable peut-être géré grâce à une télécommande par radiofréquence.

Ventilation hydro régulée et ses avantages

La ventilation positive hygro régulée contribue à lutter contre l’humidité excessive dans les maisons. Un atout important pour votre santé, mais aussi pour vos murs et vos meubles, pour éviter la condensation ou la formation de moisissures. Une bonne hygiène de l’air qui assainit votre maison.

La VPH garantit une meilleure maîtrise de l’énergie et permet également de mieux gérer les sensibilités et les allergies en évitant la multiplication des acariens et des micro-organismes divers. De plus, le fait d’être silencieux le rend très confortable à utiliser. C’est une solution idéale à envisager dans le cadre d’un projet de rénovation thermique : isolation des combles, de la toiture, des murs, aménagement des combles, etc. Si vous avez un tel projet, n’oubliez pas qu’il est possible de bénéficier d’un crédit d’impôt pour vos travaux et de béneficier de la prime énergie

Comment entretenir une ventilation positive hygroréglable ?

Comme pour un aspirateur ou dans une voiture, la tâche principale d’un filtre est de bloquer les particules et autres polluants. Dans une maison, ce filtre a le même objectif : fournir de l’air pur et sain à tous les résidents. Si ce filtre se salit et n’est pas nettoyé, son efficacité est directement affectée.

La fréquence d’entretien recommandée pour le VPH est d’une fois par an : contrôle du débit, changement de filtre, etc.

Pourquoi procéder à un entretien régulier de vos filtres ?

  • Pour lutter contre l’humidité et la moisissure.
  • Pour économiser de l’énergie avec un taux d’humidité contrôlé.
  • Pour prévenir le développement des acariens et des micro-organismes.
  • Pour maintenir un confort thermique et sonore optimal.

Choisissez l'installation de votre VMC à double flux par un professionnel

La ventilation, plus que le confort, est une nécessité dans nos maisons, de plus en plus isolées et bien chauffées. Il permettra d’évacuer l’air vicié de l’intérieur de la maison, de contrôler l’humidité et d’éviter une perte d’énergie d’environ 20% grâce au renouvellement de l’air. Une façon intelligente de ventiler et de chauffer efficacement la maison, la ventilation mécanique contrôlée à double flux est une solution très efficace.

La VMC à double flux, qu'est-ce que c'est ?

Il s’agit d’un système de ventilation qui récupère la chaleur de l’air ambiant (celui des pièces qui produisent le plus de chaleur, comme la cuisine, la buanderie, la salle de bain, les toilettes), au moment où il est extrait vers l’extérieur et de l’utiliser pour chauffer l’air qui entre dans les autres (salon, chambres, bureaux…) En utilisant les calories de l’air vicié extrait de la maison pour chauffer l’air frais venant de l’extérieur, la VMC double flux diminue la perte énergétique de la maison tout en offrant un meilleur confort. Alors que de puissants systèmes peuvent récupérer 90 % de l’énergie de l’air vicié évacué, les VMC à double flux standard ont un rendement d’environ 70 % de récupération.

Le principe est basé sur deux réseaux de tuyauterie, par opposition au VMC simple flux, qui ne nécessite qu’une seule ligne, et une seule sortie d’air d’entrée installée sur le toit.

Avantages d'une installation VMC à double flux

La présence d’une VMC dans votre habitation permet de :

  • réduire les pertes d’énergie de la maison liées à la ventilation.
  • réduire les coûts de chauffage en récupérant les calories plus efficacement qu’une VMC simple flux hygroréglable.
  • améliorer la distribution de la chaleur dans les pièces à vivre
  • éviter les sensations de courants d’air
  • améliorer la qualité de l’air entrant en le filtrant
  • l’énergie gratuite de l’air vicié pour augmenter le confort de la maison, bien qu’elle ne puisse être décrite comme une solution 100% écologique car elle utilise de l’énergie pour fonctionner.
  • assainir la maison en contrôlant l’excès d’humidité, responsable de la moisissure et des dommages au bâtiment.
  • fournir aux occupants de la maison l’oxygène nécessaire et contribue au bon fonctionnement des chauffages à combustion.
  • préchauffer ou refroidir l’air entrant lorsqu’elle est équipée d’un “by-pass”, système qui permet d’obtenir la fonction de refroidissement en été car réversible.

Le système, difficile à mettre en place seul, doit être installé correctement pour éviter le bruit dans les pièces d’habitation provenant des bouches d’aération, pour prévoir l’évacuation de la condensation, etc…

Il est conseillé de faire appel à une société spécialisée qui vous conseillera d’abord sur la légitimité d’une telle installation. Si l’installation d’une VMC à double flux est préférable dans une maison en construction, une étude est requise dans le cadre d’une rénovation, si vous désirez remplacer votre ancien système de ventilation par une VMC à double flux. Seul un professionnel qualifié peut évaluer la faisabilité technique, en fonction de l’intérieur de la maison et de l’espace requis.